frontaliers

No Picture

Les pendulaires français ont doublé en moins de 10 ans

Entre 2002 et 2012, le nombre de frontaliers travaillant dans le canton de Vaud a doublé. Ils sont passés de 11?000 en 2002 à 22?000 dix ans plus tard. L’écrasante majorité d’entre eux (99,5%) habitent en France. Ils vivent essentiellement dans les départements limitrophes. Le contingent le plus important vient du Doubs, puis, dans l’ordre décroissant, de Haute-Savoie, du Jura et de l’Ain. Selon les chiffres fournis par Statistique Vaud, 61% d’entre eux sont actifs dans le secteur tertiaire, dont près de la moitié travaillent dans la vente ou les métiers de la santé. 38% des frontaliers sont engagés dans…


No Picture

Carte postale de Roland Villard

Borsalino vissé sur la tête, Roland Villard arrive avec sa garde rapprochée: son épouse et un collègue de parti. C’est depuis la maison d’Henri Guisan, à Pully, que le président du Mouvement citoyens vaudois (MCVD) et candidat au Conseil d’Etat a choisi d’envoyer sa carte postale aux Vaudois. Le militant rédige sa missive sur la table en bois massif de la salle à manger, face au Léman. Et revient sur son attachement pour la célébrité qui a habité ce lieu de 1902 à 1960. «C’est une personnalité symbolique pour le canton de Vaud et la Suisse. Un homme de caractère…


No Picture

La racaille n’est pas toujours celle qu’on croit

Dumping salarial, pression sur les salaires, cela fait longtemps que le Mouvement Citoyens Vaudois dénonce avec fermeté la pression exercée par l’arrivée massive de travailleurs frontaliers qui squattent nos emplois. Les salaires sont simplement le reflet de la loi du marché: Plus de travailleurs et moins d’emplois = salaires diminués; Moins de travailleurs et plus d’emplois = hausse des salaires. Il semble que les syndicats et la gauche pro-européenne ont oublié que c’était la loi du marché qui primait dans tout les échanges de notre économie capitaliste. En 1981 déjà, Gorges Marchais, ancien secrétaire général du parti communiste, disait: “La…


Travail frontalier

Analyse des causes et des conséquences de la libre circulation des personnes sur le marché de l’emploi dans le canton de Vaud.


Nos citoyens sont « indignés »

Chaque jour, nous recevons des mails et des lettres de citoyens indignés par la triste réalité qu’ils vivent. Quelques exemples pour vous: Merci pour ce que vous faites pour lutter contre l’afflux massif de frontaliers. Je ne suis pas raciste et je n’ai rien contre ces gens, mais est-ce que les Suisses doivent se retrouver au chômage pour leur laisser la place et pour que les patrons suisses puissent augmenter leurs marges en engageant des frontaliers? Le MCVD doit sensibiliser la population à l’attitude détestable de ces entreprises qui pensent qu’à se remplir les poches, en puisant dans les valeurs…


No Picture

Le Seco manipule les chiffres

Hier, le secrétariat à l’économie nous livrait son rapport sur la libre circulation des personnes. Un rapport digne de l’époque soviétique et qui aurait sans doute fait la première page de la “Pravda” tellement il respirait l’honnêteté et la vérité. La libre circulation des personnes, l’afflux de travailleurs frontaliers n’auraient aucune incidence négative sur l’emploi en Suisse. Prenons certains chiffres en détails. Le nombre de chômeurs dans les cantons limitrophes de l’Union Européenne, notamment les cantons romands et le Tessin, est de 2 ou 3 fois supérieur à la moyenne nationale. Le Seco le reconnaît lui-même: la situation est tellement…