finances

No Picture

Finalement qui sommes-nous?

Identité Nous pensons que chaque peuple doit pouvoir s’épanouir sur sa terre. Nous reconnaissons chaque peuple et chaque culture ainsi que son droit à exister et à pouvoir vivre selon ses traditions et sa culture. Nous pensons que la diversité ethnique et culturelle est une richesse pour notre monde. Nous défendons une identité forte contre un monde uniformisé, globalisé sans repaires et sans racines. L’identité permet à l’homme de savoir qui il est et où il va. Immigration Nous proposons : – L’expulsion immédiate des clandestins et des délinquants étrangers – Des signatures de partenariat avec les pays d’origine pour…



No Picture

Le temps est à la troisième voie: la vôtre

Je tiens à remercier les électeurs qui nous ont fait confiance pour cette élection. Nous perdons une bataille mais pas la guerre. La lutte continue! La politique menée par les syndicats d’intérêts à la solde des lobbys nous amène en plein dans le mur. Nous sommes et resterons les porte-parole des sans-voix, des exclus de la mondialisation. Nous soutiendrons les travailleurs, les artisans, les agriculteurs, les chômeurs, les rentiers AVS, nous soutiendrons avec vigueur les familles, les jeunes sans emplois, les personnes défavorisées, les handicapés. Nous soutiendrons la démocratie contre la bureaucratie, nous soutiendrons notre région contre l’Europe prédatrice. Nous…


No Picture

Dernier journal « Le Citoyen »

Au programme de ce numéro: Défendez-vous, défendez votre porte-monnaie, contre le lobby de l’assurance-maladie, soutenu par les partis établis à Berne! «Rendons le pouvoir aux Citoyens!» Le MCVD est né d’un ras-le-bol contre une classe politique, coupée des réalités, qui ne s’occupe plus des problèmes des citoyens. La classe politique dans son ensemble mène des combats stériles gauche-droite qui bloquent les grands dos- siers à régler. Votez MCVD: votez pour le bon sens! Vous en avez assez de la politique telle que les partis traditionnels la mènent aujourd’hui. Vous estimez qu’il faut rendre le pouvoir au Citoyen, donner la priorité…


No Picture

Votation fédérales : Le bon sens légendaire des vaudois

Une demande de fermeté a été clairement exprimée par les électeurs suisses qui ont clairement voté oui à l’expulsion des criminels. Malgré la pression des élites, près d’un Romand sur deux a voté en faveur de l’initiative. Telles sont les principales leçons de ce scrutin. 41 % des vaudois ont voté pour plus de sécurité En ce dimanche de votations, le MCVD constate qu’environ un vaudois sur deux est préoccupé par l’insécurité qui règne dans le canton. Le MCVD appelle de ses voeux les autres partis à s’intéresser aux soucis des citoyens et à mettre sur pied une politique qui,…


No Picture

Réforme des Caisses-Maladie

Le MCVD est choqué par l’augmentation des primes des assurés vaudois. Cela est bel est bien du racket organisé contre les citoyens vaudois. Monsieur Maillard a prouvé, chiffre à l’appui, que les assurés vaudois payaient trop de prime d’assurance, et cela depuis de nombreuses années. Il en ressort que les vaudois ont accumulé des réserves importantes ces dernières années. On parle ici de plusieurs dizaines de millions de francs. Dernièrement, plusieurs caisses-maladies ont transféré les réserves payées en trop par les assurés vaudois, genevois et neuchâtelois vers des cantons qui n’avaient pas assez de réserves. C’est une honte! Les assurés…


No Picture

STOP BILLAG – Rendons la radio-TV aux Citoyens

Billag: 67 millions payés en trop, pas de remboursement Les caisses de Billag contiennent un excédent d’environ 67 millions de francs qui n’ont pas pu être attribués aux radios et télévisions privées. Mais les assujettis risquent de ne pas en voir la couleur avant longtemps. Le bureau directeur du MCVD, outré par les agissements de la société Billag qui perçoit la redevance radio-télévision auprès des citoyens et des citoyennes de ce pays, a décidé de lancer une pétition demandant de mettre fin au mandat de cette société pour l’encaissement de la redevance : – Nous considérons que le coût de fonctionnement…


No Picture

300 000 000 de plus pour les pays de l’est et pas d’avoine pour les chevaux

La confédération suisse se dit prête à accorder une rallonge de presque 300 000 000 de francs suisse en faveur de l’aide au pays de l’est. Dans le même temps, elle propose, au nom du frein à l’endettement et à fin de réduire ses charges  de supprimer la subvention annuelle de 7,5 millions pour soutenir le haras fédéral d’Avenches. La somme supplémentaire allouée à l’étranger comme aide représente presque 40 ans de subvention pour ce monument qu’est notre haras national. La priorité pour notre état, n’est-elle pas de soutenir le tissu économique de notre pays, de soutenir son agriculture ainsi…


No Picture

Pour la sauvegarde du Haras fédéral

Le MCVD salue les efforts des principales fédérations d’élevage et des cantons réunis vendredi à Berne, à l’invitation de l’Office fédéral de l’agriculture, pour trouver une solution concernant la sauvegarde du haras fédéral. Nous déplorons, toute fois, qu’une solution n’a pas été trouvée pour pérenniser les activités de l’institution. Pour rappel, le Conseil fédéral a proposé de supprimer la subvention annuelle de 7,5 millions de francs accordée au Haras dans le cadre du prochain programme d’économies. Il est évident que la suppression de cette économie met en danger la vie de cette institution si importante pour la sauvegarde de la…


No Picture

Le Seco manipule les chiffres

Hier, le secrétariat à l’économie nous livrait son rapport sur la libre circulation des personnes. Un rapport digne de l’époque soviétique et qui aurait sans doute fait la première page de la “Pravda” tellement il respirait l’honnêteté et la vérité. La libre circulation des personnes, l’afflux de travailleurs frontaliers n’auraient aucune incidence négative sur l’emploi en Suisse. Prenons certains chiffres en détails. Le nombre de chômeurs dans les cantons limitrophes de l’Union Européenne, notamment les cantons romands et le Tessin, est de 2 ou 3 fois supérieur à la moyenne nationale. Le Seco le reconnaît lui-même: la situation est tellement…