Réforme des Caisses-Maladie

Le MCVD est choqué par l’augmentation des primes des assurés vaudois. Cela est bel est bien du racket organisé contre les citoyens vaudois.

Monsieur Maillard a prouvé, chiffre à l’appui, que les assurés vaudois payaient trop de prime d’assurance, et cela depuis de nombreuses années. Il en ressort que les vaudois ont accumulé des réserves importantes ces dernières années. On parle ici de plusieurs dizaines de millions de francs.

Dernièrement, plusieurs caisses-maladies ont transféré les réserves payées en trop par les assurés vaudois, genevois et neuchâtelois vers des cantons qui n’avaient pas assez de réserves. C’est une honte! Les assurés des cantons romands subventionnent depuis quelques années les primes de nos amis suisses allemands. Cela doit cesser.

Des membres du Conseil national ont demandé la cantonalisation des réserves afin de régler ce problème. Le Conseil Fédéral a rejeté cette demande, tout en admettant que les romands s’étaient fait plumer et continueront à se faire plumer. Le système actuel engendre des coûts administratifs insupportables pour les assurés. Pourquoi avons-nous des centaines de caisses-maladies, alors que la concurrence est interdite sur l’assurance de base? À quoi cela sert-il sinon à engendre des coûts administratifs qui n’ont pas lieu d’être.

La situation est absurde et ridicule. Le coût de changement de caisse chaque année représente environ 2% d’augmentation de prime. Cela signifie que même si les coûts de la santé n’augmentent pas ou peu, le système engendre des coûts inutiles pour les assurés. Il est impossible de mettre en concurrence des assurances privées sur un marché qui légalement ne peut être en concurrence. Le système engendre la course au “bons risques” afin d’attirer des clients jeunes et en bonne santé dans sa propre caisse. Voilà la seule concurrence possible dans l’assurance de base.

Le MCVD propose:

La mise en place d’une caisse cantonale ou régionale mandatée par les cantons pour gérer l’assurance de base; la concurrence des assurances privées en ce qui concerne les assurances complémentaires ; un financement de l’assurance de base qui pourrait être perçu directement sur le salaire ;

En fait le MCVD désire une assurance:

– Plus performante,
– Moins chère,
– Plus solidaire.

Il est vrai qu’il se pose beaucoup de questions afin de trouver la voie la plus juste et celle qui conviendrait le mieux à l’ensemble de la population. Le mouvement citoyens vaudois est soucieux de répondre aux interrogations et aux craintes des concitoyens et concitoyennes, ainsi que de trouver une solution qui aura une chance de rencontrer l’adhésion de la majorité des acteurs de la santé. Peut-être l’initiative annoncée par les socialistes et la FRC aura-t-elle une chance? Nous en doutons. Nous pensons qu’une modification de la LAmal, permettant la mise en place de caisses cantonales, aura plus de chance que la création d’une caisse fédérale unique.

Nous sommes convaincus que dans cette histoire, le partenariat public-privé est la meilleure solution pour le bien-être des citoyens: une dose de public dans l’assurance de base et du privé dans les complémentaires.

Be the first to comment on "Réforme des Caisses-Maladie"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*