Nos citoyens sont « indignés »

Chaque jour, nous recevons des mails et des lettres de citoyens indignés par la triste réalité qu’ils vivent. Quelques exemples pour vous:

Merci pour ce que vous faites pour lutter contre l’afflux massif de frontaliers. Je ne suis pas raciste et je n’ai rien contre ces gens, mais est-ce que les Suisses doivent se retrouver au chômage pour leur laisser la place et pour que les patrons suisses puissent augmenter leurs marges en engageant des frontaliers? Le MCVD doit sensibiliser la population à l’attitude détestable de ces entreprises qui pensent qu’à se remplir les poches, en puisant dans les valeurs qui ont fait la stabilité de la Suisse, sans contribuer un centime au maintien du système; ce sont des hypocrites et des profiteurs!!!
Samuel

Je vis en ce moment une situation inacceptable. J’ai travaillé 14 années sans interruption et je me retrouve sans emplois. Ça fait 8 mois que je recherche du travail et je me rends compte que de plus en plus de frontaliers prennent des emplois pour des salaires inférieurs. Je me sans démunis devant ces abus.
On m’a demandé plusieurs fois si j’étais Suisse lorsque j’étais demandeur d’emplois et je ne crois pas que ça doit ce passer comme ça!
Je vous remercie d’offrir cette possibilité de s’exprimer et je serais très intéressé de pouvoir rejoindre votre parti.
Salutations.
Cédric

Madame, Monsieur,
Saviez-vous que Nestlé a embauché dernièrement 78 personnes et que, sur la totalité de ces postes, 76 ont été attribués à des frontaliers français, pour seulement 2 postes confiés à des Suisses. La raison? Les responsables RH chez Nestlé, ceux chargés de ces embauches, seraient Français. Besoin de vous en convaincre? Contactez les ORP de Vallorbe et Yverdon…
À bon entendeur et vive l’Europe des hypocrites qui ensuite nous chantent les chansons que le dumping salarial n’existe pas.
Christian